IYXH

Life is fantastic

La Patrouille Acrobatique de France, un exemple inspirant pour les équipes start-ups

Rédigé par Alain Sanguinetti 1 commentaire
Photo prise dans le cockpit d’un avion de la Patrouille Acrobatique de France en vol

Il aura fallu environ 300 000 ans à l’espèce humaine pour être capable d’effectuer le premier décollage piloté. Ensuite, en moins de 60 ans, nous sommes allés poser des objets sur le sol lunaire. D’après le Général Patrick Dutartre, c’est grâce au management.

Ancien leader de la Patrouille Acrobatique de France, il nous a présenté les fondamentaux de ce management lors d’une conférence en l’École des Mines de Paris, qui m’a inspiré.

Voici quelques enseignements applicables aux équipes start-ups.

Le défi de la Patrouille Acrobatique de France

Lorsqu’on voit la patrouille en démonstration, on trouve ça joli, pas mal. Lorsque le Général P. Dutartre remet le contexte, on est soufflé !

  • Les places, notamment les leaders, changent tous les ans. Sur les 8 équipiers, trois sont nouveaux tous les ans.
  • Les avions évoluent en formation à moins de 3,5m de distance.

Ces deux informations permettent déjà de saisir la difficulté principale : tous les ans, avoir en moins de 5 mois une équipe, dont la configuration est totalement nouvelle, capable de réaliser l’excellence.

Formulé ainsi, on comprend vite l’intérêt pour les équipes start-ups : en allant très vite, sur une équipe nouvelle, être capable de performances techniques incroyables.

Je vous propose donc de passer en revue quelques éléments indiqués par le Général Dutartre lors de la conférence qu’il a donnée à l’École des Mines de Paris. D’après une étude réalisée auprès de la Patrouille Acrobatique de France, 12 clés permettent l’excellence opérationnelle, elles se regroupent en trois catégories : la constitution, les process et le management.

Les 12 clés de l’excellence opérationnelle

Pour atteindre l’excellence opérationnelle, il ne faut pas de mauvaise note sur aucun des douze points suivants :

  1. Recrutement
  2. Intégration
  3. Place et rôle de chacun
  4. Formation
  5. Préparation
  6. Briefing
  7. Visualisation
  8. Debriefing
  9. Transmission
  10. Cohésion
  11. Motivation
  12. Leadership

Les 4 premiers points relèvent de la constitution de l’équipe, les 5 suivants des process et les 3 derniers du management.

Constitution de l’équipe

L’objectif de la constitution d’une équipe est d’obtenir un ensemble rassemblé par une culture spécifique dans lequel chacun est capable de libérer son énergie.

Pour atteindre cet objectif, les membres sont recrutés selon trois critères : être très bons, avoir une bonne réputation et être capable d’oublier ses performances individuelles au profit de la performance collective.

Pour constituer une équipe performante, le Général Dutartre nous a invité à ne surtout pas faire de recrutement « par défaut », à écrire les valeurs de l’équipe et à porter attention aux aspirations des personnes afin de leur trouver un rôle adéquat.

Il a rappelé l’importance du processus d’intégration, qui s’achève à la fin de la période d’essai, parfois appelée « onboarding » dans le monde start-up ;)

Process

Les process sont le réacteur des équipes performantes. Le Général Patrick Dutartre nous a éclairés sur quelques outils clés en aéronautique.

La préparation est le premier élément, il semblerait qu’on ne le répète pas assez souvent.

Le briefing est unique à chaque situation et doit être conçu avec une visée opérationnelle : il transmet l’information, déclenche l’action. Ce n’est certainement pas une réunion. Le format est à construire par le leader : assis, debout, avec café, sans café, toutes les semaines, tous les mois, etc

La visualisation, est un outil de briefing et de préparation. Très utilisé en aéronautique, facile à reproduire dans de nombreuses autres situations.

Le débriefing est le corollaire du briefing. Il doit être systématique sans forcément être long, 30 secondes suffisent !

Tout ce qui marche et est efficace est transmis : via des checklists ou des procédures standardisées. L’application de la checklist aux hôpitaux a permis de réduire de moitié les complications liées aux maladies nosocomiales !

Tout cela peut sembler bien lourd pour une petite équipe start-up, se revendiquant parfois d’un management « à la cool ». Pourtant, qui peut se revendiquer de l’esprit « lean start-up » tout en gaspillant du temps à réinventer perpétuellement les mêmes actions ? Voici donc quelques recommandations personnelles :

  • Suivre un MOOC ou lire des livres sur la méthodologie start-up avant de lancer les projets
  • Adopter le briefing : un briefing c’est comme un bon pitch, concis, clair, avec les informations nécessaires (et adopter le débriefing, par exemple après les premiers tests)
  • Visualiser : visualiser le prochain pitch devant un panel d’investisseur ou visualiser en équipe les objectifs à un an
  • Avoir des checklists simples mais utiles : par exemple la checklist avant de partir en démonstration, ça permet de décharger la pression mentale tout en garantissant un haut niveau de performance.

Le Management

Loin d’être une science exacte, le management peut être amélioré en suivant quelques conseils : le leader doit être exemplaire, sans pour autant surjouer son rôle : il déroule sa propre musique. La communication, à l’image de l’aéronautique doit être claire : dans une entreprise environ 50 mots définissent un langage commun.

Dans le monde start-up, le jargon est parfois difficile d’accès, il doit pourtant être maîtrisé pour pouvoir communiquer efficacement avec les autres intervenants tels que les incubateurs.

De même, lorsque l’entreprise crée un produit ou monte un projet, les communications seront plus simples si chaque composant a un nom précis et connu.

Conclusion

Lors de cette conférence, le Général a évoqué plusieurs exemples de grandes entreprises telles que Michelin ou Technip. Personnellement, devant son exposé j’ai plutôt pensé aux équipes start-ups. J’ai partagé avec vous ce quelques éléments de cette très riche conférence, n’hésitez pas à lancer des discussions en commentaires et surtout à utiliser ces outils lors de vos futurs projets ! Quelle checklist allez-vous créer ?

Notes

Le Général Patrick Dutartre a créé le cabinet Alteus-Partners et propose du conseil et un accompagnement via cette structure.
Rendez-vous sur la page "à propos" pour plus d'informations à mon sujet.

1 commentaire

#1  - nhl a dit :

This web site truly has all of the information I wanted concerning this subject and didn't know who to
ask.

Répondre

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot qsut ?

Fil RSS des commentaires de cet article

© 2017 - Alain Sanguinetti

Site édité par Société Sanguinetti d’Informatique et d’Innovation - EIRL
241 rue de Charenton, Esc. B Appt 3D, 75012 PARIS
SIRET: 800 319 279 00025
Courriel: services@sanguinetti.eu
Tél: +33 7 70 03 56 46
Responsable de la publication : M. Sanguinetti
TVA non applicable, article 293 B du CGI

Site hébergé par OVH
2 rue Kellermann 59100 Roubaix
Tél. : +33 9 72 10 10 07